"On n'écrit pas sa vie avec des mots. On l'écrit avec des actes. Ce que tu penses n'est pas important. C'est ce que tu fais qui compte."



Patrick Ness. Quelques minutes après minuit.
2016. Folio Junior. 193 pages.


Depuis que sa mère est malade, Conor, treize ans, redoute la nuit et ses cauchemars. Chaque fois, quelques minutes après minuit, un monstre apparaît sous la forme d'un arbre gigantesque qui apporte avec lui l'obscurité, le vent, les cris. Le monstre vient chercher quelque chose de très ancien et de sauvage. Il veut connaître la vérité...











C'est sans doute l'un des premiers livres que j'ai entré dans ma wishlist, lors de mon inscription sur livraddict qui date d'il y a quelques années déjà. Tout m'attirait, que ce soit la couverture (différente de celle-ci), le résumé mais surtout cette part de mystère qui tourne autour de la vie de Conor et de ce fameux monstre qui semble terrifiant et dangereux. J'ai dévoré ce livre en une petite soirée et j'ai vraiment eu du mal à le lâcher, surtout avec une fin aussi émouvante et triste. 

On va suivre Conor, un jeune garçon qui n'a pas une vie facile et dont le futur ne lui réserve rien de plus beau. Son père est partit en Amérique où il s'est remarié et sa mère est atteinte d'une maladie qui l'a pousse a rester chez elle et a laisser une grande autonomie à son fils. Conor m'a touchée dès le début du roman, j'ai eu de la peine pour lui et j'ai vraiment espérer qu'il lui arrive du positif par la suite. Puis un soir, il va faire la rencontre de ce fameux monstre, que j'ai directement apprécié. Il représente la sagesse dans cette histoire et j'ai adoré suivre les histoires qu'il va raconter au héro principal. Même si ce roman s'adresse a un public jeune, a tout âge on y trouve une petite leçon et cela nous fait réfléchir sur pas mal de chose. Ce monstre va prendre une grande place et je suis bien contente qu'il ne soit pas que secondaire, comme le début du livre peut le laisser présager.

Ce livre traite également, et d'une manière superficielle et plus ou moins secondaire, du harcèlement scolaire. En effet, Conor va se faire battre mais aussi rabaisser à de nombreuses reprises par ses camarades et l'auteur ne nous en dévoile pas plus. En effet, aucunes mesures sont prises contre cela et je trouve ça totalement dommage et plus ou moins débile. Cela ne montre pas vraiment l'exemple aux enfants qui rencontrent la même situation. Mais le thème le plus fort et le plus exploité et la maladie de sa mère et je pense que ce livre peut aider beaucoup de personnes sur ce point-ci. Je ne vais pas en dévoiler plus pour ne pas spoiler l'histoire, mais c'est remplit d'émotions et cela transporte et touche facilement le lecteur.

En bref, j'ai adoré ma lecture et je la conseille vivement. C'est un petit bijou qui n'attend que d'être découvert (la sortie du film va sans douter l'aider) et qui traite de sujet peu commun, où en tout cas par ce biais là et qui va plaire à tout le monde !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire